Un jeune adolescent de 17 ans a été attaqué hier en Floride, et s'en sort avec une morsure légère (voir photo)

http://www.wcsh6.com/news/article/255551/108/Teen-survives-shark-attack

La Floride connaît en moyenne une vingtaine d'attaques par an, mais elles sont essentiellement causées par des PETITS requins.

De ce fait, sur plus de 280 attaques recensées ces 14 dernières années, seuls 2 d'entre elles ont été mortelles !

À la Réunion, dans ce même laps de temps, il y a eu 24 attaques et six d'entre elles ont étés mortelles, avec de surcroit trois attaques qui ont conduit à une amputation.

À la Réunion, nous battons des records de mortalité avec un taux de 25 % !

C’est facile pour les spécialistes et surfistes floridiens (instrumentalisés) de nous jeter la pierre en nous traitant de « pleureuses qui n'acceptent pas le risque ».

À la Réunion, le risque est tout simplement INNACCEPTABLE !!!

Et encore, nous nous en sortons bien face aux Brésiliens qui ont eu droit à 14 morts pour seulement 28 attaques sur la même période…

N'oublions jamais également que beaucoup de victimes indemnes à la Réunion sont tout simplement des MIRACULES !!!!

N'oublions pas que dans la quasi-totalité des attaques sans gravité, les requins étaient des très gros spécimens qui n'auraient pas laissé beaucoup de chance en cas de morsure

N'oublions pas ce kayak coupé en deux le 6 octobre 2011…

N'oublions pas ce jeune surfeur qui a vu sa planche également coupée en deux le 6 juillet 2011…

N'oublions pas certaines victimes grièvement blessées qui s'en sont sorties à un cheveu…

La chose la plus SURPRENANTE pour les experts internationaux qui se sont penchés au chevet de notre île dévastée, c'est la GROSSEUR EXCEPTIONNELLE de nos requins bouledogues !!!

Aucun autre programme scientifique dans le monde n'aura capturé en aussi peu de temps des requins aussi gros et en aussi grand nombre.

Aucun pays du monde n'aura osé mener une EXPERIMENTATION aussi DRAMATIQUE, à savoir capturer mais surtout relâcher de tels monstres après quelques caresses aux droits de notre zone balnéaire, et cela depuis deux ans…

Lorsque l'on regarde les données disponibles sur Internet concernant le programme CHARC, nous sommes étonnés que celles-ci n'alertent pas plus l'opinion publique et les médias.

http://www.la-reunion.ird.fr/toute-l-actualite/l-actualite/l-actualite-du-programme-charc/charc-bilan-provisoire-des-operations-de-marquage-sur-les-requins-tigre-et-bouledogue  (cliquez sur le lien en milieu de page pour charger  rapport complet en format PDF)

Il semble que les côtes de la Réunion soient très propices au développement des requins, ce qui conforte notre théorie initiale (juin 2011) d'un biotope exceptionnellement favorable associé à l'arrêt de la pêche depuis 14 ans.

Les dimensions des requins capturés le prouvent d’ailleurs.

38 requins bouledogues ont été marqués en un an et demi et  32 spécimens ont étés mesurés (6 ne font pas mention de leur mensuration).

La moyenne des requins adultes est de  2,9 m. Et c’est une moyenne !

70 % des femelles adultes marquées faisait 3m et plus (3,29max).

Attention, ça pique un peu les yeux :

20 Femelles en cm : 205, 300, 312, 290, 314, 308, 310, 250, 329, 274, 314,  300, 183, 300,  260,  100, 300, 290, 307, 325,

12 Males en cm :250, 240, 250, 290, 305, 90, 260, 269, 290, 260, 276, 294.

Les tailles MAXIMALES admises par la littérature sont de 2m 80 pour les mâles (on bat des records !!!) et 3m40 pour les femelles...

(Et nous ne parlons bien évidemment pas des 42 requins tigres marqués/relachés de plus de 3 m de moyenne)

Cela fait maintenant un an et demi que nous tentons d'attirer l'attention sur le fait que ces requins ne pourront plus être recapturés…

Et actuellement pourtant, cette tendance au marquage semble être toujours dans l'esprit de nos scientifiques qui souhaiteraient pérenniser l'expérimentation grandeur nature ad vitam aeternam.

On a encore du mal à se demander comment l'État français n'a pas pris de mesures devant une telle situation…

Enfin si, le conseil d'État a demandé la fermeture de l'océan, triste réaction pour une île qui a connu tant de gloires associées à ce patrimoine côtier exceptionnel.

Il faut dire que nos amis les scientifiques sont totalement émoustillés par ces données, et les théories vont bon train pour expliquer l'inacceptable :

La Réunion serait une « zone d'accouplement » voir « de reproduction » pour les gros requins bouledogues du monde entier qui viendraient devant nos plages attirés par « chaleur tropicale » (émission radio locale aussi chaude que populaire) ?

Transformant nos rivages en véritable « meetic pei »….

Et c'est sans honte qu'ils tentent nous faire avaler cette théorie, qui sous-entendrait que l'on abandonne l'océan pour le bien de la planète tout entière…

Le monde ne pouvant se passer d'un lieu aussi important pour la « survie de l’humanité », car les requins auraient quasiment disparu des océans selon le discours commun, sic…

Comment peut-on avancer de tels arguments et se prétendre spécialistes fiables quand on sait que la totalité de la bibliographie existante indique clairement que les requins bouledogues sont des « requins côtiers sédentaires » ???

En comparaison on peut mentionner en conclusion le fait que le musée d’histoire naturelle de Floride de Burgess (région des USA qui à étudié sa population de requins Bouledogues) donne une longueur moyenne de sa population de requins Bouledogues de 2,4 m pour les femelles et 2,25m pour les mâles.

Précisons qu’en plus des requins marqués, n'oublions pas les autres capturés et tués depuis deux ans :

-1 femelle de 3m16 (2013) et 2 males de 2m70 (un en 2012 et l’autre en 2013) ont été capturé « après attaque » par l’état,

-3 femelles de plus de 3m –taille estimé-(2011, 2012, 2013) ont été capturé sur initiative privée après attaques.

Et nous ne parlons pas non plus des 24 requins prélevés pour la ciguatera dont les dimensions équivalentes aux données ci-dessus font également frémir (3 m 30 pour le plus gros)…

Toutes ces données laissent présager le pire des scénarios pour l'avenir de l'île de la Réunion, et c'est bien évidemment l'État français le principal responsable de cette situation, qui aura laissé mourir la Réunion pour trois poissons…

En effet, vous vous doutez bien à la lueur de ces données que les attaques n'ont aucune chance de s'arrêter sur nos côtes, l'État ne pourra pas empêcher les plus passionnés de se mettre à l’eau…

Nous ne sommes qu'au début du pire du #scandalerequin

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Partagez cet article

FacebookTwitter