A tous ceux, et ils sont nombreux qui pensent que "le lagon pourrait suffire aux Réunionnais" et qu'il serait plus simple "d'abandonner l'océan aux requins", sachez que l'augmentation de la pression humaine sur cet espace peu profond, abritant les juvéniles, à des conséquences écologiques bien plus graves que la mort de quelques prédateurs.

 

 


A la Réunion, nous ne sommes pas face à un "lagon", mais face à une embryon de lagon, appelé "dépression d'arrière récif" qui a marée basse fait peur :o

 

Notre lagon à marée basse

 

QUI peut prétendre raisonnablement parquer 800 000 Réunionnais dans un tel pédiluve, jonché de débris coralliens, saillants de surcroît ? #noulépaplisnoulépamoin

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Partagez cet article

FacebookTwitter